Vous êtes ici

  1 /  1
Nouveau

" L'Iliade, épopée guerrière attribuée à Homère, raconte des morts programmées : les hommes, Grecs ou Troyens, aux statures trop grandes de héros, et les dieux, en proie aux passions humaines, s'y côtoient, tantôt en sympathie tantôt en aversion. Dans l'épopée tout début a un autre début et une fin qui n'en est pas une, il faut sans cesse remonter le cours du temps, tisser les fils, écouter les oracles, revenir aux naissances. J'ai mené l'enquête pour chercher les morceaux du puzzle antique. J'ai retracé le cours des événements qui rendent inévitable la guerre de Troie depuis les noces d'Hélène et Ménélas -, qui font écho à celles de Thétis et Pélée, jusqu'à la construction du cheval de Troie, ruse des ruses inventée par Ulysse. Comment imaginer que Pâris ose enlever Hélène, la femme d'un autre, qu'un père tel qu'Agamemnon accepte de sacrifier sa fille Iphigénie ou que le jeune et valeureux Achille au combat se refuse un temps ? Tous ces épisodes se comprennent les uns en regard des autres. J'ai donné au cheval une place centrale, emblématique de toute l'épopée. C'est lui qui trace le chemin : cheval dépecé sur lequel les prétendants à la main d'Hélène prêtent serment, chevaux d'Achille qui parlent et pleurent au combat, pour finir avec cet immense cheval de bois, cheval de mort, cheval de Troie. " Un livre illustré avec humour et truculence par Hélène Maurel, une musique inattendue, composée et jouée par les Trois 8 qui souligne la tension, la fantaisie et la modernité du récit antique écrit et conté par Muriel Bloch.

Message d'information

Il n'y a pas d'exemplaire pour cette notice

Muriel Bloch est une conteuse /auteure de nombreux recueils de contes. Elle raconte en France et dans le monde, seule ou en musiques, pour tous les âges, en tous lieux, et parfois pour une fois et une fois seulement. Son répertoire est éclectique.

Après un DEA de lettres modernes sur Le flou au cinéma, incertitudes narratives et perceptives dans le cinéma expérimental des années 20 aux années 60, elle a travaillé dans l'association des Téléphériques, avec Corinne Atlas, Moni Grégo, Madeleine Laik et Marielle Tabart puis au Centre Georges Pompidou où elle mène un atelier des enfants et une cellule pédagogique du musée d'Art moderne.

Coresponsable avec Evelyne Cevin de la formation autour du conte pour la Joie par les livres, elle a coordonné la programmation de Paris sur Paroles pour le Festival de Paris Quartier d'été, pendant 8 ans, et celui de Babel Contes pour le Festival d'Automne à Paris en 2000[1].

Elle a collaboré avec Dominique Gros pour le film documentaire Il était une fois des conteurs[2] et avec Edwige Kertez pour Contes et légendes du Louvre (1987). A animé la collection Féees et Gestes chez Hatier, le petit mercure contes,

Programmatrice pour le Festival de Paris Quartier d'été pendant 8 ans pour " Paris sur Paroles " Programmatrice pour le Festival d'Automne à Paris " Babel Contes en 2000.

Elle a publié près d'une trentaine de livres, surtout des contes. Elle a également enregistré des cd et des livres-cd : Contes chahutés enfance et musique, Cocozumba, naive, Contes, Jazz et Zizanie, avec Didier Levallet, Enface et Musique, Carte postale du Brésil, naîve, Carte postale des Balkans, naîve, Dans le ventre d'Anansi, musiques de Joao Mota, avec la participation de Miguel Fernandez, chez OUIDIRE. Coup de cœur Charles Cros 2014. Cimes et racines , pour la fondation Yves Rocher.2016

Muriel Bloch est une conteuse /auteure de nombreux recueils de contes. Elle raconte en France et dans le monde, seule ou en musiques, pour tous les âges, en tous lieux, et parfois pour une fois et une fois seulement. Son répertoire est éclectique.

Après un DEA de lettres modernes sur Le flou au cinéma, incertitudes narratives et perceptives dans le cinéma expérimental des années 20 aux années 60, elle a travaillé dans l'association des Téléphériques, avec Corinne Atlas, Moni Grégo, Madeleine Laik et Marielle Tabart puis au Centre Georges Pompidou où elle mène un atelier des enfants et une cellule pédagogique du musée d'Art moderne.

Coresponsable avec Evelyne Cevin de la formation autour du conte pour la Joie par les livres, elle a coordonné la programmation de Paris sur Paroles pour le Festival de Paris Quartier d'été, pendant 8 ans, et celui de Babel Contes pour le Festival d'Automne à Paris en 2000[1].

Elle a collaboré avec Dominique Gros pour le film documentaire Il était une fois des conteurs[2] et avec Edwige Kertez pour Contes et légendes du Louvre (1987). A animé la collection Féees et Gestes chez Hatier, le petit mercure contes,

Programmatrice pour le Festival de Paris Quartier d'été pendant 8 ans pour " Paris sur Paroles " Programmatrice pour le Festival d'Automne à Paris " Babel Contes en 2000.

Elle a publié près d'une trentaine de livres, surtout des contes. Elle a également enregistré des cd et des livres-cd : Contes chahutés enfance et musique, Cocozumba, naive, Contes, Jazz et Zizanie, avec Didier Levallet, Enface et Musique, Carte postale du Brésil, naîve, Carte postale des Balkans, naîve, Dans le ventre d'Anansi, musiques de Joao Mota, avec la participation de Miguel Fernandez, chez OUIDIRE. Coup de cœur Charles Cros 2014. Cimes et racines , pour la fondation Yves Rocher.2016